La BPDJ

En parallèle avec le permis internet, un brigadier de la BPDJ (Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile) est intervenu le 12 mars à l ‘école. Il nous a expliqué les dangers d’internet et ce qu’il faut faire pour les éviter.

Par exemple, choisir un bon pseudo comme JALPAC 7 (imaginer une phrase qu’il faut retenir: J’Aime Les Pains Au Chocolat, 7 comme 7 jours de la semaine). Il ne faut donc jamais mettre en pseudo son nom, son prénom, sa date de naissance. Ainsi, “Adèle 10 Poitiers” est un mauvais pseudo parce qu’on sait que la personne s’appelle Adèle, qu’elle a 10 ans et qu’elle habite Poitiers.

Si un inconnu te contacte, tu éteins ton écran et tu en parles à tes parents.

Si tu installes une application non protégée, tu risques toi-même d’installer en même temps un virus sans le savoir.

Si tu as une webcam sur ton écran (portable, tablette, ordinateur); tu mets un bout de scotch dessus car un inconnu peut te surveiller en toute discrétion.

Si tu te fais pirater par une personne que tu connais et que tu croyais être ton ami, cette personne risque une amende ou la prison.

Les PEGI sont des icônes qui avertissent de l’âge autorisé pour les jeux vidéos: 3ans, 7ans, 12 ans, 16ans, 18ans. Tout ça, ce n’est pas pour t’embêter mais pour assurer ta sécurité, comme celle de te protéger de la nudité, du langage grossier, de la drogue, de la peur, des jeux de hasard.

Sur internet, comme dans la rue, c’est pareil!

Dans la rue, tu ne donnerais pas le sac à main de ta mère à un inconnu, alors sur internet, tu ne dois pas donner ton pseudo à une personne que tu ne connais pas!

 

Ilan, Gabriel, Rémi